CONTRÔLES ET RÉGLAGES DES TRAINS ROULANTS – FACOM U75

Les contrôles et réglages des trains roulants ont été réalisés avec un ancien appareil FACOM U75 des années 70. Il s’agit de matériel bien moins sophistiqué que ceux que l’on trouve aujourd’hui chez les spécialistes mais bien suffisant pour contrôler une 356 qui est une auto d’une conception des années 50 !

Ce n’est d’ailleurs pas sans une certaine appréhension que j’attendais ces contrôles depuis la réparation du train avant (voir cette NOTE) qui avait été une étape clé dans la restauration de la voiture.

L’armoire FACOM U75 en question :

Elle est composée principalement de 2 porte projecteurs (appareils à trois branches), de 2 projecteurs lumineux (qui ressemblent d’aspect extérieur à des anciennes caméras super 8), de 2 écrans d’alignement avec trépied (au centre sur la photo), d’un presse pédale de frein (en haut) et d’une règle de parallélisme (en bas de l’armoire).

Le véhicule doit reposer sur ses 4 roues. L’idéal étant d’être équipé d’une fosse, petite ou grande.

ou d’un pont 4 colonnes :

 

N’étant ni équipé de fosse, ni de pont 4 colonnes, le contrôle et le réglage sera réalisé dans un premier temps sur le train avant à même le sol. Les biellettes de direction étant accessibles par la trappe démontable dans le coffre avant. Le réglage du parallélisme arrière sera effectué ultérieurement.

Le porte projecteur en alu réglable, permet de s’adapter sur des jantes de 10 à 16 pouces.

Il est positionné sur la jante au moyen des vis crampons situées en bout des branches. Le projecteur peut ensuite être monté dessus. Rien de bien difficile jusque là.

S’en suit la mise en place des 2 trépieds avec les écrans d’alignement sur les roues arrières. les cales de bois de 5 cm sous les roues arrières permettent de compenser la hauteur des plateaux réglables installés sous les roues avant.

Après le dévoilage des porte projecteur au moyen des molettes de réglages, on termine par le blocage des roues avec le presse pédale.

Une fois les roues redescendues au sol après l’opération de dévoilage, on peut enlever à ce moment là les goupilles de blocage des plateaux tournants à l’avant.

Ci-dessous un tableau des valeurs pour une Porsche 356 A. (valeurs tirées du manuel d’atelier 356A, édition août 56)

Carrossage 0° 40′ ± 30′
Angle de pivot (Pi) 4° 30′
Chasse 5° ± 30′
Parallélisme avant pincement 1 à 3 mm
Parallélisme arrière pincement 0 à 1,5 mm

Le première opération avec l’appareil FACOM U75 consiste à contrôler le carrossage. Comme on peut le voir sur le schéma ci-dessous, il s’agit d’un carrossage positif (le contraire des roues façon  »gordini ») pour les roues avant. 

α = angle de carrossage,  β = angle d’inclinaison du pivot

On utilise pour cela de diapositives que l’on introduit dans le projecteur,

Le miroir orientable situé sous l’appareil projète l’image sur l’écran mobile placé devant de la roue.

Le carrossage de la roue gauche est de +30′. (tolérance 0° 40′ ± 30′)

Le deuxième opération consiste à contrôler l’angle de pivot (Pi). Il est nécessaire de pousser d’un cran la diapositive déjà engagée dans le projecteur, de braquer à gauche la roue gauche à 17° (données suivant le manuel FACOM). On place ensuite la pointe de l’aiguille sur la ligne DG en tournant le bouton moleté du projecteur; qui agit sur un système similaire à un pendule situé à l’intérieur du projecteur. On pivote le projecteur sur son axe de façon à positionner cette fois-ci la pointe de l’aiguille sur l’intersection G pour la roue gauche. On serre la vis pour bloquer l’axe du projecteur et on termine en braquant la roue vers zéro degré puis jusqu’au +17°. La lecture à ce moment là donne l’angle de pivot.

Soit 4°30 pour la roue gauche

Le troisième opération consiste à contrôler la chasse du train avant.

Tout en laissant la roue braquée à +17°, il suffit de pousser la diapositive jusqu’à faire apparaitre le troisième et dernier dessin qui permet de contrôler la chasse. On lit alors directement la valeur qui est ici de 5°, toujours pour la roue gauche. 

Une fois les contrôles de carrossage, d’angle de pivots et de chasse sur la roue gauche, on passe sur la roue droite.

roue Gauche roue Droite
Carrossage +30′ +45′
Angle de pivot (Pi) 4°30′ 4°30′
Chasse

Les valeurs contrôlées sont dans les tolérances constructeur. Un autre contrôle sera effectué dans quelques temps après avoir roulé, le temps que les éléments se mettent en place comme  les lames de suspension à l’avant ou encore les barres de torsion à l’arrière.

Une fois les 3 contrôles effectués, on termine par le réglage du parallélisme .

Ne pas oublier de repérer le point milieu du volant. On tourne le volant à fond dans un sens, on fait à ce moment là une petite marque sur un scotch préalablement collé sur la colonne derrière le volant, puis dans l’autre sens pour faire de nouveau une petite marque, le point milieu (théorique) étant situé entre ces 2 marques. On peut alors démonter le volant pour le repositionner suivant ce nouveau repère. Ce réglage de volant (théorique) sera contrôlée en roulant et modifié de nouveau si nécessaire.

Une règle est positionnée sous la voiture entre les roues

Après avoir réglé le repère de télémétrie sur la valeur 15 pouces, on ajuste la pointe lumineuse sur le 0, il s’agit ici de mm. Même chose de l’autre côté.

Une fois la règle passée à l’avant de l’auto, on règle le parallélisme en tournant les barres de direction, soit 2 mm de pincement (le manuel préconisant un pincement compris entre 1 et 3 mm)

Prochaine étape : Régler le parallélisme du train arrière (pincement de 0 à 1,5 mm) et contrôler le carrossage (1°15′±45′ soit +30′ à +2°)

Bonne nouvelle : les essais routiers vont pouvoir commencer …

2 réflexions au sujet de « CONTRÔLES ET RÉGLAGES DES TRAINS ROULANTS – FACOM U75 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *