RÉFECTION DU MOTEUR – PART IV

Remontage des bielles sur le vilo, serrage des écrous à 4,5 mkg, vérification du jeu latéral.

Après avoir effectué le jeu entre dents entre le pignon alu de l’arbre à came et le pignon acier du vilo, il est finalement décidé de changer le pignon en acier du vilo par un NOS de marque VW destiné à l’origine au moteur 30 ch pied moulé, c’est le même que ceux qui étaient montés sur les 356.

Continuer la lecture de RÉFECTION DU MOTEUR – PART IV

RÉFECTION DU MOTEUR – PART III

Toutes les pièces ont été révisées et certaines remplacées pour remettre le moteur dans sa configuration d’origine :

  • culasses reconditionnées
  • arbre à came et pignon alu remplacés
  • nouvelles bielles
  • nouveau kit cylindrée en 1600 cc
  • vilebrequin rectifié et traité, pignon acier remplacé
  • coussinets neufs 
  • poussoirs neufs
  • axe de la pompe à huile réparé

Une grande partie d’entre elles ont été envoyées en révision chez AMS en région Parisienne, adresse bien connue des amateurs de 356 et 911 …

A commencer par les culasses d’origine datées 18/59 soit la 18° semaine de l’année 1959.

Continuer la lecture de RÉFECTION DU MOTEUR – PART III

RÉFECTION DU MOTEUR – PART I

Suite au bruit suspect (bielles ? vilo ? soupapes ? pistons ? …) apparu la dernière fois (ICI) et avant un démontage qui semble inévitable, une inspection rapide est faite par les trous de bougies. RAS

Les compressions sont prises dans la foulée, rien d’anormal de ce côté là non plus. 

Continuer la lecture de RÉFECTION DU MOTEUR – PART I

TRAVAUX D’ÉTÉ, LE MOTEUR !

Après la boite, le moteur. Le  »puissant » 60 ch d’origine !

J’avais refait le moteur début 2000 suite à une panne sur autoroute (!) due à une fuite importante du radiateur d’huile d’origine ! Au programme il y avait eu rectification du vilo, changement de l’ensemble des coussinets (GLYCO), changement de l’arbre à came par un neuf d’origine, remise en état du kit cylindrée en 1720 cc de marque NPR (kit utilisé couramment aux US à l’époque en remplacement de l’origine), réfection des culasses, radiateur aluminium en remplacement du celui en tôle, … et pour finir une modification qui s’est rapidement avérée être une erreur avec l’allégement du volant moteur. Le moteur était creux, avec nettement moins de couple forcément. Cela aurait été bénéfique si j’avais monté un arbre à came perfo ou encore changer les culasses mais ce n’était pas le cas.

L’auto a roulé ainsi jusqu’en 2004, date à laquelle la restauration débuta. Depuis le moteur n’a pas bougé mis à part une rotation de l’ensemble mobile de temps en temps. Les tôles moteur ont été redémontées cet été pour être préparées et peintes de nouveau en polyuréthane.

IMG_0321.jpg

Continuer la lecture de TRAVAUX D’ÉTÉ, LE MOTEUR !